Le 22 novembre 2023, le forum Bien manger à l’école a rassemblé plus de 150 participants à Québec et 350 participants en ligne pour la mise en place d’un programme d’alimentation scolaire universel au Québec (PASUQ).

Lors de cet événement historique, des actrices et acteurs majeurs provenant des milieux de l’éducation, de la garde scolaire, de la santé et des services sociaux, de l’économie sociale et des personnes représentant les Premières Nations et Inuit se sont mobilisés pour la cause. 

Ensemble, ils ont ficelé des éléments qui permettrait de mettre en place un programme pour nourrir tous les enfants du Québec, peu importe leur situation socio-économique. 

« C’est la première fois au Québec et peut-être même au Canada qu’autant d’intervenants participent à une telle réflexion. C’est ensemble qu’on peut faire une différence. » a souligné Ricardo Larrivée, présent à ce forum. 

Une démarche concertée et de grande ampleur

Le forum est l’aboutissement d’une concertation de plus de 1200 personnes impliquées dans l’alimentation scolaire, et d’une quarantaine d’événements d’échange.

 

Lors du forum, le comité de pilotage du Chantier PASUQ a présenté les résultats d’une recherche de 18 mois à travers le Québec sur l’état des lieux en alimentation scolaire.

Une représentante de l’Institut de recherche et d’informations socioéconomiques (IRIS) a aussi présenté une estimation des coûts et des retombées économiques d’un programme d’alimentation universel, inclus dans son rapport de recherche sorti à la fin de l’été 2023.

Au Québec… 

  • 1 élève sur 5 vit de l’insécurité alimentaire
  • 12% des enfants bénéficient de repas subventionnés à l’école
  • 41% des écoles n’offrent pas de repas scolaires
  • 0.38$ par jour d’école par élève est investi par le gouvernement du Québec pour les repas et collations

Source : Comité de pilotage, PASUQ

À partir de ces concertations, de ces études et de ces données, une première ébauche d’un programme alimentaire scolaire a été réalisée et présentée aux participants. Ainsi, un programme d’alimentation scolaire serait : 

  • Axé sur la santé; 
  • Flexible et adapté aux conditions locales;
  • Engagé à ce que les autochtones contrôlent les programmes destinés à leurs enfants; 
  • Soutenu par des mesures d’accompagnement et de reddition de compte;
  • Universel; 
  • À coûts partagés;
  • Moteur de développement économique et communautaire;
  • Promoteur de la littératie alimentaire.

Une journée d’échanges

Le forum proposait aussi plusieurs ateliers pour approfondir les réflexions des participantes et participants. Des ateliers ont eu lieu sur les systèmes alimentaires territoriaux, la place de l’économie sociale, la place de la littératie alimentaire, le co-développement de pratiques en alimentation durables, et plusieurs autres enjeux. 

 

Un PASUQ, c’est l’occasion de contribuer à renforcer des systèmes alimentaires durables, qui s’inscrit dans un modèle de transition écologique et donc qui constitue une opportunité pour notre santé, pour notre agriculture, pour notre économie, pour notre société et pour notre environnement.

- Murielle Vrins, Équiterre

L’équipe de Commun’assiette a d’ailleurs présenté un atelier sur l’approvisionnement et les pratiques durables, en collaboration avec Aliments du Québec et l’AQDFL. Les riches discussions lors de l’atelier ont pu identifier les bonnes pratiques tout au long de la chaîne d’approvisionnement afin d’offrir une alimentation saine, locale et écoresponsable dans les écoles. 

Le chantier avance! 

Le forum PASUQ témoigne d’une volonté commune d’aller de l’avant pour un programme d’alimentation universel pour les enfants d’âge scolaire au Québec. 

Sur place, on sentait une effervescence entre les participants, heureux de rencontrer leurs homologues des quatre coins de la province. 

Suite au Forum, le comité de pilotage déposera un mémoire pré-budgétaire en janvier 2024 auprès du gouvernement du Québec. 

La campagne d’appui pour un programme d’alimentation scolaire universel au Québec a toujours lieu, et rassemble maintenant plus de 10 000 signatures! On voit que les Québécois ont à cœur d’assurer une saine alimentation pour leurs enfants.

À propos du Chantier PASUQ

Le Chantier PASUQ réunit plusieurs partenaires œuvrant dans les domaines de l’alimentation scolaire, de la sécurité alimentaire, de l’environnement et du développement durable, ainsi que de la garde scolaire. Il a pour objectif de documenter, d’évaluer et de brosser un portrait des pratiques de l’alimentation scolaire afin d’émettre des recommandations concertées en vue de l’implantation éventuelle d’un Programme d’alimentation scolaire universel au Québec. Le projet est une initiative du Club des petits déjeuners et des membres du Collectif québécois de la Coalition pour une saine alimentation scolaire.

Crédit photos : Samuel Tessier