Trucs et astuces pour un approvisionnement durable!

Voici quelques trucs et astuces pour vous aider dans votre démarche d’approvisionnement durable. Mais avant tout, quelques éléments bon à savoir qui méritent d’être mis en lumière.

Bon à savoir

Le temps, un ingrédient précieux!

L’enjeu du temps associé au coût en ressources humaines est majeur et incontournable dans toute démarche d’approvisionnement durable et est à considérer à chacune des étapes proposées dans les marches à suivre. Voici trois pistes de solutions qui pourront vous faciliter la tâche dès le début.

Planifiez vos actions

En préparant votre démarche à moyen et à long terme et en acceptant d’avancer petit à petit, le temps et l’argent investis seront répartis dans le temps et les actions plus envisageables.

Créez un comité de travail

Dans certains milieux, la mise sur pied d’un comité impliquant bénévoles (ex : les parents bénévoles de l’équipe-école dans le milieu scolaire ou le milieu de la petite enfance) ou employés pouvant donner un coup de main ou prendre en charge différents dossiers reliés à la démarche d’approvisionnement sain, local et écoresponsable (quantification des aliments locaux, recherches de fournisseurs, suivi relatif aux certifications et reconnaissance) peut être facilitante. Assurez-vous de choisir des bénévoles  autonomes et proactifs. Vous aurez besoin d’un peu de temps pour les encadrer, mais les retombées seront supérieures à l’investissement.

Employez des étudiants ou des stagiaires

Quelques-unes des institutions rencontrées emploient des étudiants à temps partiel (milieu universitaire) ou prennent des stagiaires (milieu de la petite enfance) pour travailler sur des aspects concrets de la démarche et progresser ainsi plus rapidement comme par exemple :

  • La réalisation de la quantification des aliments
  • La recherche de nouveaux produits
  • la réalisation d’audits
  • L’organisation et l’animation d’activités de sensibilisation

Renseignez-vous ! Cela serait peut-être bénéfique pour votre organisation et vous permettrait d’aller plus loin et plus vite !

 

petits bols de crème budwig

Une réflexion globale pour une démarche cohérente et durable

Devez-vous rédiger ou mettre en œuvre des devis ou contrats pour des appels d’offres pour votre approvisionnement alimentaire ? Si oui, soyez alertes ! Vous pourriez être confronté à des clauses contradictoires.

Les devis contiennent habituellement un éventail de clauses qui permettent d’atteindre des objectifs nutritionnels, économiques, matériels, environnementaux, sociaux ou citoyens.  Mais sans le vouloir, certaines clauses peuvent être contradictoires. Par exemple, on peut exiger à la fois d’un point de vue nutritionnel (diversité) qu’un même légume ne soit pas servi plus d’une fois en deux semaines, exiger des aliments frais et privilégier les légumes foncés. Et puis d’un point de vue économique et environnemental, on peut exiger que les aliments locaux soient privilégiés. 

Résultat : en hiver il sera plus difficile d’offrir des légumes locaux, frais, de couleur foncée et différents pendant une période de deux semaines ! Il est donc essentiel que vos objectifs soient réfléchis globalement.

légumes racines

Un investissement durable et payant!

À court et moyen terme, il est important de considérer que ces démarches en approvisionnement durable pourront changer la routine de l’équipe du service alimentaire.

  • Investissement de temps (analyse, recherche, élaboration de recettes, menus, développement de nouveaux partenariats);
  • Augmentation du nombre de fournisseurs;
  • Augmentation du nombre de bons de commandes, de livraisons et de factures;
  • Augmentation de la charge de travail (changement de routine de préparation, tâches associées à la conservation et à l’optimisation des aliments, gestion des surplus, etc.).

Mais au final, votre  démarche est l’occasion d’offrir ce qu’il y a de meilleur à vos clientèles!  Elle permet de :

  • Faire rayonner votre service alimentaire en milieu scolaire;
  • Envoyer une image positive auprès de la clientèle et des communautés internes et externes;
  • Vous démarquer et augmenter votre visibilité;
  • Mettre en valeur les liens entre l’alimentation, la santé des individus, des communautés et de la planète.

Bon à savoir pour le milieu de la petite enfance

Transformez vos pratiques et ayez un impact durable sur votre environnement et les enfants ! 

Les CPE et les garderies privées subventionnées reçoivent chaque année du financement de la part du ministère de la Famille pour couvrir les dépenses alimentaires. La connaissance du budget alimentaire est d’une grande aide pour réaliser des changements durables dans votre menu.

fillette tient des oeufs devant ses yeux

Voici quelques pistes de réflexion pour vous aider à cheminer

  • Est-ce que votre budget associé aux aliments correspond au financement du ministère de la Famille ? (Voir les règles budgétaires annuelles du MF)
  • Est-ce que votre budget évolue avec le coût des aliments ?
  • Quelle est la différence de prix sur un an si vous optez pour un aliment de meilleure qualité ?
  • Quelle marge de manœuvre financière avez-vous concernant les aliments ?
  • Avez-vous entrepris des démarches pour réduire le gaspillage alimentaire ?
  • Avez-vous réduit la fréquence des mets de viande sur votre menu ?
  • Avez-vous calculé la quantité de viande servie lors d’un repas ?
  • Est-ce que la responsable de l’alimentation connaît son budget alimentaire annuel, mensuel ou hebdomadaire ?
  • Est-ce que la responsable de l’alimentation a des compétences et de l’expérience en gestion de budget alimentaire ?
  • Quel genre de soutien pourrait être offert à la ou au responsable de l’alimentation pour améliorer sa gestion du budget alimentaire ?

Collaboration Philippe Grand-AQCPE

Transformez vos pratiques et faites des économies!

Voici quelques trucs et astuces qui vous permettront de faire des économies durables et de réinvestir dans l’achat d’aliments sains, locaux et écoresponsables tout en ayant un impact positif sur l’environnement.

femme au marché
  • Bonifiez l’offre de repas végétariens (plus de repas sans viande et recettes moitié viande /moitié légumineuses) pour augmenter votre pouvoir d’achat, réduire votre empreinte écologique et servir une diversité d’aliments;
  • Réduisez les achats de produits transformés et ultra-transformés pour diminuer les coûts et augmenter la qualité des ingrédients dans vos plats;
  • Variez les sources d’approvisionnement en favorisant la mise en marché de proximité (circuit court), telles que la vente directe par les producteurs, les marchés fermiers, les marchés publics, les paniers bio, les groupes d’achats, etc;
  • Diminuez le gaspillage alimentaire (conservation optimale, planification des portions et besoins et une meilleure utilisation des restes);
  • Éliminez les contenants jetables pour réduire les coûts d’achats et l’impact environnemental.

Suivez les saisons!

Voici quelques idées de pratiques pour favoriser les aliments locaux saisonniers et bénéficier du rabais au volume :

  • Augmentez l’espace d’entreposage de type chambre froide pour les fruits et légumes de conservation comme les pommes, les courges, les oignons, les patates, les légumes racines etc.;
  • Augmentez l’espace de congélation pour les produits locaux de saison (fruits, légumes, poissons, etc.);
  • Transformez et ou congelez vous-même les produits locaux de saison lorsqu’ils sont disponibles en abondance (petits fruits, fines herbes, tomates, poivrons, courges, feuillages etc.).

Ces pratiques vous permettront de commander de plus grosses quantités et de limiter le nombre de livraisons.

 

citrouilles

L’union fait la force

Et finalement, pour faciliter le mouvement institutionnel d’approvisionnement en aliments sains, locaux et écoresponsables, voici quelques pistes d’actions globales et complémentaires à considérer :

icône collaborateurs valeur
  • Travaillez conjointement avec les autres institutions pour développer le marché local institutionnel et augmenter la disponibilité des formats et des produits (ex. : produits de première transformation comme des carottes et des pommes de terre pré-épluchées);
  • Exigez une identification systématique de la provenance par les distributeurs;
  • Créez des modèles d’outils de quantification et de recherche, mettez les en commun et diffusez-les à travers le réseau.